Peut-on avoir plusieurs assurances vie ?

Les contrats d'assurance vie sont un moyen de précaution pour quiconque souhaite préserver un patrimoine. En effet, il est possible de bénéficier d'une couverture financière qui comporte plusieurs avantages. Mais peut-on avoir plusieurs assurances vie ?

Comment fonctionne l'assurance vie ?

L'assurance vie est un produit financier qui permet d'accumuler des capitaux destinés à une épargne, à un projet personnel ou remis en cas de décès. Le souscripteur signe un contrat et verse à l'assureur une somme d'argent pouvant aller de quelques euros à plusieurs dizaines de milliers d'euros. En contrepartie de ces versements, l'assureur s'engage à verser des intérêts pouvant être réinvestis en capitalisation sur le compte pour augmenter les fonds. Le plus grand atout de l'assurance vie est sa flexibilité. Lorsque l'assurance vie est mise en place, le souscripteur choisit le type de versements qu'il souhaite effectuer. Il peut opter pour un versement mensuel, trimestriel, annuel ou ponctuel. De plus, le taux de rendement des intérêts sur une assurance vie est parfois bien meilleur que celui des livrets d'épargne.

Épargne, assurance vie et assurances en cas de décès : quelles différences ?

Épargne

L'épargne est un moyen d'accumuler des capitaux sur un compte bancaire dont le but est d'améliorer le patrimoine. L'épargne fléchée est un placement sur lequel le souscripteur souhaite investir un montant défini pour le destiner à un projet précis. C'est un produit sans risque car les capitaux ne sont pas investis sur des marchés financiers et ne sont pas exposés à des situations inattendues.

Assurance vie

L'assurance vie est l'un des instruments financiers les plus utilisés en France, car elle offre aux souscripteurs une opportunité de placement à long terme avec une fiscalité avantageuse. Comme elle est soumise à une disposition fiscale, elle est également attractive du point de vue des bénéficiaires car elle n'entraîne pas de frais lors du transfert d'actifs après un décès.

Assurances en cas de décès

Les assurances en cas de décès ne sont pas un produit d'épargne mais elles permettent aux bénéficiaires de percevoir une somme prédéfinie si l'assuré venait à décéder. Elles peuvent prendre la forme d'un capital forfaitaire ou d'une rente viagère. La rente viagère permet aux bénéficiaires de percevoir une rente mensuelle pendant une durée limitée. La rente viagère est en principe imposable, contrairement au capital forfaitaire qui est imposable seulement lorsque le bénéficiaire en tire un avantage.

Peut-on avoir plusieurs assurances vie ?

Dans l'ensemble, avoir plusieurs assurances vie est possible et il n'y a pas de limites à la plupart des produits d'assurance. Cependant, il est bon de noter qu'il y a des zones d'attention en termes de fiscalité. En effet, certaines assurances vie seront soumises à des dispositifs ou des abattements fiscaux qui ne seront pas valables pour d'autres contrats. Ainsi, il est important de connaître avant toute chose le type d'assurance vie pour lequel vous optez. Une bonne compréhension de ces exigences fiscales est nécessaire pour bien choisir la stratégie d'investissement optimale. Enfin, il est conseillé de diversifier les investissements pour minimiser les risques liés à un type de placement et diversifier les capitaux. Ainsi, il est possible d'avoir plusieurs assurances vie, à condition que les différents contrats soient entièrement compris et que leur versatilité fiscale soient maîtrisées.

Combien peut-on avoir d'assurance vie ?

Comme précisé dans le paragraphe précédent, vous pouvez ouvrir plusieurs assurances-vie. Il n'y a pas de nombre maximum d'assurances vie autorisé.

Fiscalité des contrats d'assurance vie  ?

L'assurance vie offre des avantages fiscaux. En effet, les intérêts des comptes sont assujettis à des dispositifs fiscaux qui permettent de le réduire considérablement. Si les sommes investies ont été prélevées sur des placements, elles sont exonérées d'impôt sur le revenu. Il existe plusieurs types de dispositifs fiscaux comme la fiscalité progressive, la fiscalité à taux forfaitaire, le prélèvement social, etc. L'abattement de 4 600 euros par bénéficiaire est applicable sur l'assurance vie. Ainsi, si l'assuré décède et laisse l'argent à ses bénéficiaires, ceux-ci bénéficieront de cet abattement jusqu'à 4 600 euros par personne. Les contrats d'assurance vie comportent une fiscalité différente selon le type de contrat et la durée de détention.

Fiscalité des contrats en euros

Les contrats d'assurance vie en euros sont soumis à l'impôt sur le revenu :
  • au taux de 7,5 % pour les versements réalisés depuis le 1er janvier 2018,
  • au taux de 7,5 % pour les prélèvements sociaux effectués depuis le 1er janvier 2018,
  • au taux de 21 % pour les intérêts et plus-values réalisés depuis le 1er janvier 2018.

Fiscalité des contrats en unités de compte

Les contrats d'assurance vie en unités de compte sont soumis à l'impôt sur le revenu :
  • au taux de 7,5 % pour les versements réalisés depuis le 1er janvier 2018,
  • au taux de 7,5 % pour les prélèvements sociaux effectués depuis le 1er janvier 2018,
  • au taux de 19 % pour les intérêts et plus-values réalisés depuis le 1er janvier 2018.

Abattement sur les assurances vies

Les assurances vie sont souvent considérées comme des moyens sûrs et rentables de planifier l'avenir, mais un certain nombre de frais et de taxes sont appliqués à l'argent que vous recevez au moment du règlement. Un abattement est l'un de ces frais et peut être appliqué aux paiements reçus sur une assurance vie.

Comment fonctionne l'abattement sur les assurances vie ?

L'abattement sur les assurances vie est une déduction de l'impôt applicable sur le montant que vous recevez lorsque vous réglez votre assurance vie. Cet abattement est calculé en fonction du montant du règlement, du nombre de bénéficiaires et du nombre d'années d'assurance.

Qui est admissible à l'abattement ?

L'abattement pour les assurances vie est disponible pour les titulaires de contrat et leurs bénéficiaires. Les titulaires de contrat qui sont admissibles à l'abattement doivent répondre aux critères suivants :
  • Le titulaire du contrat doit être âgé de 70 ans ou moins au moment de la clôture de l'assurance vie.
  • Le titulaire du contrat doit être le bénéficiaire principal de l'assurance vie.
  • Le titulaire du contrat doit être résident fiscal du Royaume-Uni ou de l'Union européenne.
  • Le titulaire du contrat doit être le seul bénéficiaire de l'assurance vie.
  • Le titulaire du contrat doit avoir souscrit l'assurance vie plus de 12 mois avant la date du règlement.

Conclusion

L'assurance vie est une forme d'investissement qui permet de jongler avec la fiscalité et de construire un patrimoine. Mais peut-on avoir plusieurs assurances vie ? La réponse est oui et il est d'autant plus judicieux de diversifier les types de contrats pour tirer un maximum de bénéfices. Cependant, il est important de bien comprendre la fiscalité et les risques afin d'optimiser la stratégie d'investissement et préserver les fonds.
Quels sont les trois principaux objectifs de l’assurance vie ?
Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Plan du site