Quelles démarches faire auprès de mon assurance habitation en cas d’incendie ?

Plusieurs incendies domestiques se prononcent toutes les minutes. Afin d’éviter la faillite, vous devez souscrire à une assurance incendie pour vous aider à faire face aux conséquences financières et matérielles dues à cette catastrophe apparition dans votre maison. Il faudra la bien choisir. Le remboursement de ces réclamations dépendra de nombreux facteurs et des changements majeurs peuvent survenir en fonction de ces compensations.

Qu’est-ce qu’une assurance incendie ?

Normalement, la garantie d’assurance habitation et incendie est incluse dans les contrats d’assurance multirisque habitation propriétaire ou locataire. Elle s’applique lorsqu’un feu est déclaré à votre domicile. Elle couvre aussi les dégâts causés par une explosion, les catastrophes naturelles comme la chute de foudre et toutes les catastrophes qui nécessitent l’intervention des pompiers. Dans certains cas, elle prend en charge également les accidents causés par des matériels électriques et les répercussions du surchauffage, par exemple une chute de fer à repasser. En général, elle rembourse les dommages causés par un incendie, les dégâts liés à une explosion et à la foudre. Mais aussi, les dommages inhabituels dus à l’extinction du feu et les frais occasionnés par les premiers secours.

Comment déclarer un sinistre en assurance habitation ?

Selon les délais prévus par la loi et selon les clauses de votre contrat, un sinistre doit être déclaré à l’assureur 5 jours après la constatation du sinistre. Vous devez rédiger une déclaration de sinistre qui comporte des photos qui prouve le dégât, des témoignages de ceux qui ont pu voir l’incendie. Après cela, votre compagnie vous signale si votre déclaration est approuvée et s’il entre dans les clauses de votre contrat d’assurance habitation et incendie. Vous devez respecter les délais de déclaration, car celui-ci peut avoir des conséquences sur votre indemnisation ou même sur votre contrat d’assurance s’il y a un retard. Pareil pour le retard des versements des indemnités, l’assureur peut être pénalisé s’il ne verse pas les indemnités après des 3 mois de l’acceptation de la déclaration.

Que faut-il déclarer pour un sinistre en assurance habitation ?

Vous devez indiquer précisément les dommages et les pertes, sans oublier la date et les circonstances de la survenue de la tragédie. Vous devez expertiser au mieux le montant des dommages, bien qu’un expert puisse être désigné par l’assureur, pour établir une évaluation professionnelle des dommages subis et contrôler le respect de vos déclarations.

Les marchandises endommagées doivent être conservées jusqu’à la visite d’expert d’assurance habitation et incendie. Si nécessaire, assurez-vous de le conserver dans son état actuel et, si possible, ne le déplacez pas ou ne le réparez pas. Si vous souhaitez effectuer immédiatement des réparations d’urgence sans attendre l’arrivée d’un expert, consultez d’abord votre compagnie d’assurance et pensez à conserver la facture des travaux effectués. Cela peut également vous permettre de bénéficier de la réduction du taux de TVA à 10 %.

Quels sont les critères pour choisir une assurance habitation ?
Qu’est-ce que la franchise dans une assurance habitation ?