Assurance emprunteur ou indemnité forfaitaire ?

Publié le : 01 février 20243 mins de lecture

Si ce n’est théoriquement pas obligatoire, l’assurance emprunteur est en pratique indispensable lorsque vous contractez un prêt hypothécaire. Cette assurance permet au prêteur et à vous de couvrir les risques d’impossibilité de paiement. En cas de défaut de paiement, votre assurance peut vous proposer deux types de remboursement: somme forfaitaire ou indemnité. Explications

Assurance emprunteur indemnité

Si vous choisissez cette option, qui est généralement celle offerte par les contrats bancaires, le remboursement que vous recevez sera proportionnel à votre diminution de revenu et à la rémunération que vous recevez. Si, par exemple, vous êtes couvert par une prestation IPT (invalidité permanente totale) à la suite d’un accident et que votre revenu a diminué de 80%, l’assureur ne vous remboursera que 80% sur cette base. Si, en même temps, la sécurité sociale et / ou les organismes complémentaires vous versent 50% de votre perte de revenu, l’assureur ne vous laissera que le manque à gagner, 50% de votre perte de revenu. Pour 1000 € par mois, 400 € seront versés par la sécurité sociale et 400 € par votre assurance. Les 200 € manquants restant à vos frais. Si l’aide sociale que vous recevez couvre l’intégralité de vos pertes de revenus, l’assurance indemnité est supprimée. Cette option peut être intéressante pour les acheteurs à revenus élevés.

Assurance emprunteur forfaitaire

Plus avantageux, l’assurance forfaitaire est courante dans les contrats individuels, chez les assureurs indépendants. C’est ce qu’on appelle une délégation d’assurance. Sous cette forme, l’assurance n’est pas calculée en fonction de votre perte de revenu ou de vos avantages sociaux. Il peut être total ou basé sur un pourcentage précédemment fixé avec votre assureur (taux de couverture). Dans le même exemple d’un versement mensuel de 1000 € et dans le cadre d’un TPI, si votre taux de couverture est de 75%, votre assureur vous remboursera 750 €, même si vous bénéficiez également de prestations sociales, qui ne manquera pas de couvrir les frais restants. 250 €. Dans le cas d’un TPI, l’assurance emprunteur à montant forfaitaire prendra le relais jusqu’à l’échéance de votre emprunt.

À noter

Ces deux types d’assurance s’appliquent aux garanties IPT (taux d’invalidité égal ou supérieur à 66%), mais également aux IPP (invalidité permanente partielle entre 33 et 66%), ITT (incapacité totale de travail), ITP (incapacité partielle de travail). ), thérapie à temps partiel et perte d’emploi. En outre, dans le cas d’une garantie au décès et d’une PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie), l’assureur rembourse au prêteur la totalité du capital restant dû en remplaçant l’emprunteur.

Quels sont les avantages de travailler avec un courtier en assurance décennale pour vos projets photovoltaïques ?
Quelle est la durée de validité d’une ordonnance kiné ?

Plan du site